Lettre ouverte au pouce de ma fille

Très cher Pouce,

Il y a longtemps, dans une autre vie, ma Puce pleurait, beaucoup. Elle aimait mes seins, beaucoup. Elle y passait de longues heures, à se réchauffer, à se rassurer, à découvrir ce nouveau monde du bout des lèvres, du bout des doigts, mais toujours depuis le fond de mon décollé.

Elle avait du mal à trouver le sommeil, ma fille. Elle se débattait dans mes bras le soir, elle se tordait de douleurs inexpliquées que je n’arrivais pas à calmer.

Et puis tu es arrivé.

Je pense qu’aujourd’hui, elle te suivrait jusqu’à la lune et au-delà, ma Puce.

Merci. Du fond du coeur.