J’aime #3

Alors déjà, en toute honnêteté, full disclosure, tout ça, tout ça, j’aime BEAUCOUP très fort avoir 1h30 à moi le matin quand le Poo est à l’école et que la Puce dort. C’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi, ça veut dire beaucoup (oui, maintenant, vous l’avez dans la tête, ne me remerciez pas). J’avais bien pensé que ce temps « offert » par l’école allait me permettre de faire deux/trois trucs, mais je n’avais pas envisagé que cet espace matinal ouvrirait tant de portes. C’est difficile à expliquer, mais je me sens revivre, un peu, quand même.

J’aime l’odeur de mes enfants au réveil de la sieste. Je glisse mon nez dans leur cou et je m’enivre. Ca ne dure pas longtemps, hein, mais les rares fois où le réveil est bancal et où le câlin s’éternise, je fais le plein.

J’aime les feuilles qui commencent à crisser sous les pas, l’air qui se rafraichit, les couleurs qui changent imperceptiblement. Et les premières courges! D’où la photo d’en-tête, prise il y a quelques années upstate New-York. Je triche un peu, donc.

J’aime découvrir, en transférant les photos de mon appareil sur mon ordinateur, des merveilles prises par l’Homme, à mon insu. Vous savez, LA belle photo, celle qui a tout. Bon, souvent, en plus, ce sont mes enfants, ce qui ne gâche rien…

Celle-ci n’a pas été prise à mon insu, et ce ne sont pas mes enfants, certes, mais je voulais vous en mettre plein les yeux, alors…

J’aime l’autonomie dont la Puce commence à faire preuve. Elle rampe maintenant, et il me suffit de l’installer au milieu des jeux de son frère (oui, sinon, c’est pas drôle) et elle peut y passer un temps fou. Et puis de temps en temps, elle lève la tête, me cherche du regard, me trouve et se marre. Du bonheur en barre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *